Rue des Trois Maries

Rue des Trois Maries





Situation


  • La rue des Trois Maries débute rue de la Baleine, elle part vers le sud en formant une belle courbe pour finir rue du Palais de Justice.


Architecture


  • De part et d'autre, ce sont deux alignements de belles façades anciennes aux pas de porte arqués et souvent ornés de sculptures. Hormis l'ouverture sur la rue du Palais, toutes les maisons datent de la renaissance, cette unité fait son charme, le relatif manque de commerces la rend très calme, elle mérite d'être sur le chemin lors d'une ballade dans le vieux Lyon.

  • Les étages sont enduits et ouverts de fenêtres à meneaux.

  • Le n°6 traboule vers la rue Saint Jean à travers deux jolies cours du 16e siècle, le n°17 par une belle porte cloutée vers le quai Romain Rolland à travers une cour avec une tour d'escalier ronde.

  • Parmi les éléments remarquables, la tour d'escalier du n°3 avec des chapiteaux. La statue malheureusement décapitée pour l'une des Trois Maries. La porte très soignée du n°19 et le bel encadrement de celle du n°21.


Dédicace


  • Le nom des Trois Maries vient de la petite statue d'imposte qu'on voit toujours au-dessus de la porte.

  • Les Trois Maries sont des personnages de l'histoire biblique, Marie Madeleine et Marie de Salomé et Marie Jacobé ont entouré Jésus Christ au pied de sa croix. Elles se sont rapproché de Lyon après la mort du christ en accostant près de l'embouchure du Rhône où elles ont donné leur nom aux Saintes Maries de la Mer.

  • La vierge Marie a sa statue à coté au n°5, décapitée, elle aussi. Marie est le prénom le plus porté en France.

  • La ville y a récemment mis un ancien nom de rue Tres Monnoyes. On retrouve ce nom gravé dans la pierre d'angle de la place de la Baleine.

  • Elle s'est aussi appelée rue du Palais.


Histoire


  • La rue des Trois Maries remonte au Moyen âge, elle a pris son allure actuelle à la renaissance.

  • En 1577, par précaution contre la contagion, les bateleurs ont été chassés de la rue des Trois Maries.

  • Une plaque rappelle que Gérard Desargues 1591-1661, vécut dans la rue et s'illustra comme rénovateur de la géométrie, architecte et ingénieur. On le trouve souvent nommé Girard Désargues dans les écrits sur Lyon.

  • Ennemond Velay qui était condamné pour avoir été commandant de la garde nationale de la Croix Rousse lors du siège de 1793 s'est enfui en courant par la rue des Trois Maries profitant d'une traboule et de l'ivresse de son gardien qui le conduisait à la prison de Roanne. Il a réussi à gagner la Savoie.


Art et associations


  • Une boutique de photographies anciennes, une annexe de la librairie Bouldingue.

  • Un local du patrimoine Rhône Alpin.


Commerces et services


  • Y sont quatre restaurants, dont Les trois Maries, bouchon qui régalait déjà Eluard et Aragon. Deux bars, un artisan en cuir, un magasin de vêtements, un de chaussures.



Juillet 2006

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue des Trois Maries

Rue des Trois Maries

La rue des Trois Maries débute rue de la Baleine, elle part vers le sud en formant une belle courbe pour finir rue du Palais de Justice.

30 autres entrées dans la même catégorie :