Rue Bellièvre

Rue Bellièvre

Situation

  • La rue Bellièvre se trouve à Saint Georges, elle part de la rue Lavarenne, traverse la rue Gonin, la rue du Doyenné et se termine place de la Trinité, face au Gourguillon.

  • La circulation est théoriquement régulée depuis la place de la Trinité.

Architecture

  • Elle est courte, mais faite de parties bien tranchées.

  • Entre le premier pâté de maisons, elle est large, avec du stationnement des deux cotés et des façades simples du 19e siècle, coté nord, les boutiques ont d'amples devantures.

  • Elle monte après la rue Gonin, d'abord entre deux courts flancs de maisons hautes, celle du nord a de belles arrêtes de pierres dorées, celle du sud, une belle arrête de pierre à fossiles.

  • La partie finale est plus ancienne, coté sud, c'est une jolie maison à un étage, puis deux autres plus hautes.

  • Coté nord, une grande maison semblant une chapelle avec une vierge est l'héritière de la Trinité, puis viennent deux autres maisons anciennes, l'une minuscule, un étage, l'autre avec deux encadrements de pierres, à quatre étages donnant sur la place de la Trinité.

Dédicace

  • La rue Bellièvre a été ouverte sur le terrain des Trinitaires qui avaient repris la maison des Bellièvre au 17e siècle.

  • En 1443, Barthélemy Bellièvre est revenu de Rome avec la dépêche de la légation d'Avignon du pape et «le chapeau rouge» qu'il était allé quérir pour le compte du cardinal de Bourbon.

  • Hug Bellièvre était échevin de Lyon en 1463, on voit son blason rue Juiverie.

  • Antoine Bellièvre a été obéancier à Saint Just rue des Macchabées de 1472 à 1492. Il reste toujours sa tour dans la cour du n°19.

  • En 1491, Barthélemy Bellièvre a racheté l'ancien hôtel de ville rue de la Fromagerie. C'est lui qui a obtenu l'édit de 1494 permettant aux échevins lyonnais d'obtenir la noblesse.

  • Claude Bellièvre (1487 ou 1497 selon les sources-1557) fut l'un de nos premiers historiens, il a proposé une étymologie aux Rebeynes lyonnaises dont celle de 1529, la grande rebeyne est la plus célèbre, le mot viendrait de rebellione. Il vivait place de la Trinité. Claude de Bellièvre était premier président au parlement de Grenoble, sa pierre funéraire est conservée par les musées de Lyon. En 1529, Claude Bellièvre a fait acheter les tables Claudiennes par le conseil.

  • Pomponne Bellièvre est né à Lyon en 1529 il est mort à Paris le 9 septembre 1609. Il était chancelier aux finances de la ville en 1594 et chancelier de France. Pomponne Bellièvre a laissé un manuscrit d'histoire de la ville. Il habitait sur le tracé de la rue et avait réuni une collection de pierres antiques dans son jardin qui faisaient une sorte de musée privé des antiquités, elles ont rejoint le musée gallo romain.

  • En 1560, Claude Bellièvre a eu l'idée de recopier un traité sauvant ce récit des destructions de 1562. Ce traité nous apprend le conflit des citoyens et du clergé à la fin du 13e siècle, conflit qui allait aboutir à la constitution de la première municipalité de Lyon et au rattachement de notre ville à la France sous l'arbitrage de trois papes et d'un saint.

  • Les deux fils de Pomponne devinrent archevêques de Lyon, Albert en 1599 et Claude en 1604 jusqu'à sa mort en 1612.

Histoire

  • Au sud du cloître de Saint Jean il y a eu une petite paroisse très tôt dans la chrétienté. L'église s'appelait Saint Pierre le Vieux, du nom de Saint Pérégrin qui en aurait été le fondateur au 3e siècle, une autre source date sa fondation de 480. Cette paroisse a été active au 16e siècle, puisque c'est la première à avoir tenu un registre d'état civil à partir de 1532. Le livre des archives municipales de 1994 consacré aux années Rabelais détaille ce registre. L'église a été désaffectée à la révolution et détruite en 1866.

  • La première école de Charles Démia a ouvert dans le quartier en 1669, elle était dite de Saint Pierre. A sa mort, seize écoles enseignaient à 1600 élèves encadrés par les soeurs de Saint Charles.
  • La rue Bellièvre a été percée plus tard que les autres rues du quartier, après la révolution, d'abord sur l'église et les jardins des Trinitaires sur la place, puis sur Saint Pierre le Vieux vers la rue Lavarenne.

Art et associations

  • L'ordre de Saint Vincent de Paul a un accueil de jour.

Commerces et services

  • Bombay Palace indien et le café mode s'occupent du ventre, un tatoueur de la peau et un psychiatre de la tête.

Septembre 2006

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue Bellièvre

Rue Bellièvre

La rue Bellièvre se trouve à Saint Georges, elle part de la rue Lavarenne, traverse la rue Gonin, la rue du Doyenné et se termine place de la Trinité, face au Gourguillon.

30 autres entrées dans la même catégorie :