Rue Waldeck Rousseau

Rue Waldeck Rousseau




Situation


  • La rue Waldeck Rousseau part du cours Vitton, en prolongement du boulevard de Stalingrad, pour rejoindre l'avenue Jules Favre, près de la Part Dieu.

  • Vers le sud, on marche vers la tour de la société Suisse et ses curieux reflets.

  • La circulation se fait vers le sud.


Architecture


  • C'est une rue atypique à Lyon, et qui mérite d'être parcourue, tous les immeubles datent du début du 20e siècle, ils sont plus hauts que dans les autres rues du quartier avec cinq ou six étages et jusqu'à dix au 51, sous des sortes de soucoupes volantes, ce sont les lignes verticales qui sont privilégiées.

  • Les deux extrémités sont entre de longs alignements, la partie centrale est très largement ajourée par les larges avenues qui la croisent, boulevard des Belges, avenues Brosset et Récamier.

  • C'est sur cette partie que les immeubles sont les plus décorés. Le plus majestueux est le n°14 avec sa porte décorée d'étranges animaux en fer noir encadrée de deux colonnes et sa curieuse cheminée de briques.

  • Ensuite la rue garde une belle unité, l'architecte Vermorel signant plusieurs constructions, les plus remarquables se trouvent coté est avec des guirlandes de pierres au 15, des fleurs sous une longue série d'encorbellements autour du 47.


Dédicace


  • Pierre René Waldeck Rousseau est né le 2 décembre 1846 à Nantes, il est mort le 10 août 1904 à Corbeil. Il a exercé le métier d'avocat.

  • Ministre de l'intérieur, il a laissé son nom à la loi du 21 mars 1884 autorisant les syndicats ouvriers.

  • Il a ensuite été président du conseil faisant aboutir plusieurs lois sociales sur le droit du travail et la fameuse loi du premier juillet 1901 sur les associations.


Histoire


  • L'aménagement s'est fait au 19e siècle, d'abord dans l'emprise de la ceinture des fortifications, puis par la voie de chemin de fer de Genève qui passait ici.

  • La rue a été tracée au début du 20e siècle quand la voie a été détournée un peu plus à l'est après la démolition du fort des Brotteaux.

  • Elle a été urbanisée dans la première partie du 20e siècle, entre le 26 en 1911 le 11 en 1914, le 4 de 1914 à 1922, le 30 en 1928 et les derniers à l'angle du boulevard Favre en 1930.

  • Le croisement de l'avenue Brosset a été rendu aux piétons après 2010. On y a placé un buste à Julien Barbero qui a vécu de 1870 à 1936 et a été député du Rhône et adjoint au maire.


Art et associations


  • La maison de l'enfance a repris l'usine Voiron Chartreuse tissage construite en 1926.


Commerces et services


  • On y trouve un restaurant, un bar, deux agences immobilières, une d'intérim, un tapissier, un magasin de vêtements, deux d'informatique, un coiffeur, trois professions médicales, cinq médecins, un atelier de couture, un centre de massages et trois sociétés.



Février 2007

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue Waldeck Rousseau

Rue Waldeck Rousseau

La rue Waldeck Rousseau part du cours Vitton, en prolongement du boulevard de Stalingrad, pour rejoindre l'avenue Jules Favre, près de la Part Dieu.

30 autres entrées dans la même catégorie :