Rue Marius Audin

Rue Marius Audin

Situation

  • C'est une courte diagonale qui part du croisement de la rue Larrivé et de la rue Mazenod pour arriver rue Chaponnay, tout près du cours de la Liberté.

  • La circulation se fait dans la même direction.

Architecture

  • Coté impair, un hôtel dans un immeuble récent occupe l'angle, ensuite c'est un alignement de trois maisons plus anciennes, simples, à un étage dont la dernière va être démolie. Celle du n°3 est décorée de curieux champignons.

  • Coté pair, ce sont des constructions anciennes, surtout des dos et des flancs des rues principales. Le court espace entre les deux est occupé par deux maisons à un étage entre lesquelles un portail frappé d'importantes lettres SAINT FRERES donne accès à un tout petit hangar.

Dédicace

  • Marius Audin est né dans le Beaujolais en 1872. Il a ensuite vécu à Lyon jusqu'en 1951. Il a fondé un musée à Beaujeu.

  • Il fut imprimeur dans la rue et spécialiste de l'histoire de Lyon. Il rédigea et édita le bulletin historique et archéologique de Lyon.

  • Le centre de documentation du musée de l'imprimerie conserve un important fonds Audin. Il est honoré comme typographe.

  • Ses deux fils, Maurice(1895-1975) et Amable Audin(1899-1990) ont poursuivi son oeuvre.

  • Maurice a participé à la fondation du musée de l'imprimerie en 1964.

  • Amable fut lui aussi imprimeur, il est connu pour avoir été le plus grand archéologue de Lyon, mettant à jour l'amphithéâtre des trois gaules, fondateur puis directeur du musée gallo romain en 1970. Il était membre de l'Académie de Lyon de 1957 à 1990. Il a publié "Lyon miroir de Rome dans les Gaules et un "essai sur la topographie de Lugdunum.

  • Jean Marie Vincent Audin est né rue de l'Epine à Saint Paul le 20 avril 1793, il est mort le 21 février 1851 en voiture. Il s'était fait connaître comme auteur de théâtre.
  • Auparavant, on était rue Davout.

Histoire

  • C'est plus un appendice de la rue Villeroy de l'autre coté du cours de la Liberté, elle a été urbanisée après le du 19e siècle, après les grandes inondations et un projet avorté d'y implanter la gare de chemin de fer.

  • En 1918, Marius Audin a installé son imprimerie des deux collines rue Davout, imprimerie qui a été doublée d'une galerie et a permis la visite d'artistes comme Guillaume Apollinaire ou Fernand Léger.

Art et associations

  • Ils sont absents de la rue mais présents dans les musées que les deux fils Audin ont inspirés.

Commerces et services

  • Une entreprise y a son entrepôt.

Février 2007

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue Marius Audin

Rue Marius Audin

C'est une courte diagonale qui part du croisement de la rue Larrivé et de la rue Mazenod pour arriver rue Chaponnay, tout près du cours de la Liberté.

30 autres entrées dans la même catégorie :