Rue des Estrées

Rue des Estrées

 

 

 

 

 

Situation

 

·         La rue des Estrées part de la rue de la Bombarde, fait un coude vers l'est pour rejoindre le quai Romain Rolland.

 

 

Architecture

 

·         Seul le coté Saône est construit, en face, on a rasé les maisons pour ouvrir le jardin archéologique Desargues.

·         C'est un bel ensemble de quatre dos de maisons du quai, dans le style du 19e siècle, quatre ou cinq étages sur entresol. Les bas sont en belles plaques de pierre bien ajustées, au centre les toits sont bordés d'ardoise.

·         Le sud est inaccessible, mais c'est une longue cave qui passe sous le Palais Saint Jean pour se terminer trois mètres sous l'avenue Max.

 

 

Dédicace

 

·         Gabrielle des Estrées a été la maîtresse du roi Henri IV, elle a eu quatre enfants du roi dont César, duc de Vendôme.

·         Gabrielle d'Estrées est née en 1570 à Montlouis sur Loire, elle est morte le 10 avril 1599 à Paris.

·         Janine Garrison lui a consacré une biographie.

·         Avec sa soeur, la duchesse de Villars qui lui tient le sein, elle a fait l'objet de l'un des tableaux les plus fameux du musée du Louvre.

·         Auparavant, on était rue des Etres ou des Estres. On a plusieurs fois utilisé ce glissement phonétique à Lyon, par exemple rue d'Enfer, devenue Denfert Rochereau.

 

 

Histoire

 

·         La rue a d'abord été une rive de la Saône.

·         Avec l'extension de l'archevêché, le sud de la rue a été couvert. Jusqu'à la fin du 18e siècle, c'était un passage public. Cette partie passait sous le palais Saint Jean, elle a été fermée quand on a ouvert le passage sur le quai.

·         C'est vers cette période qu'on a construit les quatre maisons du quai Romain Rolland qui sont toujours en place.

·         En 1939, on a détruit les bâtiments collés au chevet de la cathédrale pour y aménager un parking. Ce projet, reste à achever, puisqu'on ne peut toujours pas accéder à la statue de Coysevox par Besnard, installée vers 1950, le lieu étant jalousement gardé par des automobilistes abusifs.

·         Dans les années 1970, on a démoli les maisons du coté ouest, mettant à jour le jardin Desargues.

 

 

Art et associations

 

·         Les fournisseurs de la galerie Brigitte Langloy et les clients des pianos EML sont des artistes.

 

 

Commerces et services

 

·         La partie enfouie sous le palais Saint Jean a servi de silo aux archives municipales pendant une bonne partie du 20e siècle.

 

 

Avril 2007

 

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue des Estrées

Rue des Estrées

La rue des Estrées part de la rue de la Bombarde, fait un coude vers l'est pour rejoindre le quai Romain Rolland.

30 autres entrées dans la même catégorie :