Rue Mandelot

Rue Mandelot

Situation

  • La rue Mandelot va de la rue de la Bombarde à la rue Saint Etienne où elle se finit sur une entrée condamnée de la cathédrale.

Architecture

  • Coté est, les constructions ont été rasées pour laisser place au jardin archéologique Desargues.

  • Coté ouest, ce sont trois maisons anciennes, une avant la rue Sainte Croix, deux après, elles sont hautes de deux étages, sans beaucoup de décoration.

  • La plus jolie est au n°4, avec une porte rustique, une inscription en latin peu lisible et une plaque datée de 1991 mentionnant l'intervalle de 35 mètres au nord et au sud pour accéder aux portes du soleil et de la lune. Cette allée traboule vers la rue Saint Jean par une cour étroite.

Dédicace

  • François Mandelot, est né à Paris le 20 novembre 1529, seigneur de Passy, vicomte de Chalon il a été nommé gouverneur de Lyon le 17 février 1571.

  • Mandelot s’est illustré lors de l’inondation de 1570.

  • En 1574 il accueillit le roi Henri III lors de son entrée en ville.

  • La même année il eut à lutter contre de mystérieux sorciers qui graissaient les portes de ceux à qui ils voulaient jeter un sort. Il écrivit une ordonnance enjoignant à la police de découvrir les malfaiteurs.

  • Il enferma vainement 700 protestants au palais de Roanne, à l'archevêché et aux Jacobins, ils furent massacrés et jetés à la Saône pendant les vêpres lyonnaises le 31 août et premier septembre 1572, dix ans après le sac de la ville par les troupes du baron des Adrets. Le chiffre commun des tués aurait été 800, d’autres se sont enfuis, d’autres encore sont allés à la messe.

  • En 1577, Mandelot est parti en campagne dans le Forez pour éloigner une menace ennemie.

  • Un petit ouvrage relate une chevauchée faite dans la ville le 17 novembre 1578, elle décrit une procession en riche apparat au rang duquel on put remarquer un abbé de mal gouver à Saint Vincent et une princesse de la Lanterne, chacun suivis de leurs prévôts, gentils hommes musiciens et suppôts. Le récit hésite entre une procession solennelle ou de carnaval malgré la présence du gouverneur Mandelot et la liste des maris battus de Lyon.

  • En 1580, Mandelot habitait rue Saint Jean. En 1582, il a logé Henri III et à nouveau l’année suivante. Le 27 août, le roi a descendu la Saône de l’Ile Barbe à la cathédrale dans un bateau décoré en grand apparat. De nouveau en 1584, il est arrivé à l’île Barbe.

  • Toujours en 1582, il eut à affronter la peste et la disparition des journées du 10 au 19 décembre suite à la réforme du calendrier fixant le premier janvier comme début de l’année.

  • En 1585, Mandelot, à la tête de la ville de Lyon s’est emparé de la citadelle du Bon Pasteur pour commencer à la détruire.

  • Il est mort le 23 novembre 1588 et enterré à la cathédrale Saint Jean.

  • Le 28 février 1588, Marguerite de Mandelot s’est mariée avec Charles de Neuville d’Alincourt. Dans le panier de la mariée, se trouvait la charge de gouverneur du Lyonnais, charge qui resta dans la famille de Neuville jusqu’à la révolution. Péricaud dit aussi que la charge de gouverneur est revenue à Charles Emmanuel de Savoie, duc de Nemours en 1588 à la mort de Mandelot. J'ai lu aussi que son successeur avait été Guillaume de Gadagne.

Histoire

  • Le quartier est né du développement de la chrétienté à partir du 4e siècle avec la construction du baptistère ensuite recouvert d'une église et de l'église Sainte Croix, satellites de la cathédrale.

  • Le nom de Mandelot associé à tant de destructions est bien choisi pour orner cette rue qui est née des destructions de Sainte Croix et Saint Etienne à la révolution.

  • Ce sont aussi les destructions des maisons qui avaient remplacé les églises qui lui ont donné son apparence actuelle dans les années 1970.

Art et associations

  • Au 2, les Myriapodes s'occupent de création théâtrale.

Commerces et services

  • La rue Mandelot n'en possède pas.

Avril 2007

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue Mandelot

Rue Mandelot

La rue Mandelot va de la rue de la Bombarde à la rue Saint Etienne où elle se finit sur une entrée condamnée de la cathédrale.

30 autres entrées dans la même catégorie :