Rue André Philip

Rue André Philip





Situation


  • La rue Philip va de la rue de Bonnel, en prolongement de la rue Boileau, à la grande rue de la Guillotière au-delà de laquelle elle est prolongée par la rue Tourville. Après le cours Gambetta, elle finit dans le septième.

  • La circulation se fait vers le nord, sur deux voies, puis une qui finit absorbée par la rue Moncey en direction de la rue de Bonnel.


Architecture


  • La rue Philip débute au croisement des rues Moncey et Dunoir, elle laisse la place à un petit square ombragé de platanes.

  • Ensuite, c'est une longue ligne droite entre deux alignements irréguliers d'immeubles, pour la grande majorité du 20e siècle, sans beaucoup de décorations, avec des lignes géométriques. Les hauteurs sont variables, jusqu'à dix étages.

  • Certains sont construits en retrait d'arbres, comme au 210, d'autres laissent apparaître des jardins intérieurs comme au 270 et un beau jardin au 280.

  • Au croisement de la rue Verlet Hanus, on voit la tour de pierres octogonale de l'église du Saint Sacrement.

  • Au croisement de la rue Etienne Dolet, on longe le square Sainte Marie Perrin.

  • Du 287 au 293, une grande résidence se distingue par ses quatre avancées verticales, elle date de 1932 et est construite autour d'une grande cour qui contient d'autres immeubles par laquelle on peut trabouler vers la rue d'Arménie et la rue Garibaldi.

  • Après la rue d'Arménie, on longe l'église arménienne Saint Jacques, de petites proportions, mais bien jolie par ses deux clochers, elle a été construite en 1963.

  • Parmi les immeubles plus anciens, le 333 tranche par sa porte bleue.

  • Le croisement avec le cours Gambetta et la rue Rachais laisse un petit square avec quelques bancs et une grosse sculpture d'oiseau imaginaire. La barre basse du club Elixia, puis un parking couvert laissent voir les hautes barres couvertes de carreaux de la rue Garibaldi. La rue fait une légère courbe.

  • Coté ouest, il y a un impressionnant alignement qui s'allonge jusqu'à la grande rue de la Guillotière. Le 348-350 étonne avec son triangle saillant sur un creux de façade. En face, coté impair, la seule maison basse à un étage est collée à un flanc de la grande rue.


Dédicace


  • André Philip est né à pont Saint Esprit le 28 juin 1902, j'ai lu aussi qu'il était né à Marseille en 1901. Il est mort à Paris le 5 juillet 1970. On trouve aussi l'orthographe Philipp.

  • André Philip a été une des figures de la résistance à Lyon et en France dans le mouvement Libération. André Philip a été député de Lyon, rapporteur du projet de loi sur les quarante heures en 1936. Après la guerre, il a été ministre des finances et a fondé l'INSEE.

  • Il a été professeur d'économie à la faculté de droit à Lyon de 1926 à 1936.

  • Il est aussi honoré par un groupe scolaire à l'angle de la rue Dunoir sur lequel il est représenté en médaillon.

  • Son fils Olivier était préfet du Rhône en 1981.

  • Cette dédicace a fait un peu grimacer les littéraires et les opposants politiques, puisque son petit-fils Christian faisait partie de la municipalité qui l'a octroyé et qu'elle privait un grand écrivain classique d'une partie de sa rue à Lyon.

  • La famille Philip reste engagée à Lyon puisque Thierry a été élu maire du troisième lors du scrutin de mars 2008.


Histoire


  • La rue a été tracée dans la seconde partie du 19e siècle.

  • Entre les rues Paul Bert et Villeroy, il a fallu recouper le lotissement de la Part Dieu déjà construit.


Art et associations


  • On y trouve deux associations religieuses, l'église arménienne et l'entraide protestante.

  • L'association une souris verte pour les enfants différents.

  • L'ordre des experts comptables et la compagnie générale des commissaires aux comptes.

  • Les éditions Merry World au 289.

  • Deux clubs de gym.


Commerces et services


  • Y sont un restaurant, un bar, une boulangerie, un fleuriste, un magasin de décoration, un de chapeaux, deux de vêtements, un promoteur, deux coiffeurs, trois instituts de beauté.

  • Une banque, trois avocats, un garage auto, un vendeur de scooters.

  • Huit médecins.

  • Une résidence de personne âgées et d'autres résidences, les haltes garderies et crèches Boileau et Dunoir.

  • Une agence d'intérim, un local de la direction de la propreté de la ville, une location vidéo, cinq sociétés.



Avril 2007

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue André Philip

Rue André Philip

La rue Philip va de la rue de Bonnel, en prolongement de la rue Boileau, à la grande rue de la Guillotière au-delà de laquelle elle est prolongée par la rue Tourville. Après le cours Gambetta, elle finit dans le septième.

30 autres entrées dans la même catégorie :