Rue Mourguet

Rue Mourguet

Situation

  • La rue Mourguet est une courte liaison entre l'avenue du Doyenné et la rue Tramassac.

Architecture

  • Elle monte sur des pavés, assez étroite entre deux alignements approximatifs de maisons.

  • Assez hautes coté nord, la majorité probablement contemporaines du dernier aménagement du quartier au 19e siècle, les entrées sont assez jolies, le 4 avec sa main, le 8 avec un anneau en heurtoir et une petite vierge au-dessus de la porte et une grande porte rouge un peu plus haut.

  • Le coté impair, au sud est plus ancien, charmant par sa belle rangée d'arches irrégulières, avec de petites portes rustiques. Celle du 11 est bien jolie, au-dessus, on peut apercevoir son escalier en hélice par les fenêtres ouvertes.

  • Saint Vincent de Paul est présent en statue à l'angle de l'avenue du Doyenné, l'opposé, c'est peut être celle de Saint Pérégrin qui fait l'angle de la rue Tramassac.

Dédicace

  • Laurent Mourguet, né à Lyon le 3 mars 1769, mort à Vienne en 1844 est resté célèbre par son personnage Guignol.

  • Commerçant de rue, il cherchait à attirer le client en jouant avec des marionnettes.

  • Le théâtre de Guignol est toujours joué et a fêté ses deux cent ans en 2004 et à nouveau avec un peu plus d'emphase municipale en 2008.

  • Avant le marionnettiste, cette rue s'est appelée rue Pisse Truie, rue Saint Pierre le Vieux et aussi rue des Deux Cousins.

  • Laurent Mourguet a son buste sur un piédestal, avenue du Doyenné avec les principaux interprètes de Guignol gravés et un bas relief présentant une scène. Une plaque, place Saint Paul indique le lieu où il vécut et joua.

  • Un espace est dédié à Guignol, et on ne compte plus les marionnettes et leurs représentations partout dans Lyon, notamment au palais de Bondy, au musée Gadagne et devant le café du soleil.

  • Son descendant Jean Guy Mourguet, dernier du nom, qui avait animé le théâtre de la rue Carrand est mort en octobre 2012.

Histoire

  • La rue Mourguet remonte loin dans le moyen âge, elle était plus longue qu'aujourd'hui, car elle a été en partie absorbée par l'avenue Adolphe Max.

  • Le coté nord a largement été remodelé entre 1865 à l'ouverture de l'avenue du Doyenné et 1878 à la mise en route de la ficelle de Saint Just.

Art et associations

  • Les équipes Saint Vincent s'occupent d'aide aux défavorisés.

Commerces et services

  • Trois restaurants dont un a aménagé une ingénieuse terrasse.

  • Une entrée bien discrète du métro Vieux Lyon.

  • Un spécialiste de la nutrition.

  • Le Bouiboui café comique et un bar.

  • Un atelier de restauration de vitraux et un relieur.

  • La vitrine de la soierie Saint Georges présente des fils dorés et ce que je crois être un beau dévidoir.

Mai 2007

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue Mourguet

Rue Mourguet

La rue Mourguet est une courte liaison entre l'avenue du Doyenné et la rue Tramassac.

30 autres entrées dans la même catégorie :