Rue de la Bombarde

Rue de la Bombarde

Situation

  • La rue de la Bombarde part du quai Romain Rolland et monte jusqu'au bas du Chemin Neuf, à la jonction de la rue du Bœuf et de la rue Tramassac. En levant la tête, on voit la basilique de Fourvière.

  • La circulation se fait depuis le quai ne laissant que d'étroits trottoirs au niveau du palais de justice entre la rue Mandelot et la rue Saint Jean.

Architecture

  • Elle monte sur des pavés, avec une largeur inégale, les tentatives d'élargissement du 19e siècle étant restées incomplètes.

  • Le coté nord est d'abord bordé par le long flanc de pierres du palais de justice avec sa série de fenêtres à chapiteaux qui va jusqu'à la rue Saint Jean, on peut remarquer les têtes de lions et surtout les riches têtes de colonnes. En face, après les grilles de la poste, on longe le jardin Desargues, puis deux anciennes maisons.

  • Après la rue Saint Jean, puis celle des Antonins, ce sont d'imposants immeubles du 19e siècle, quatre étages sur entresol aux nombreuses fenêtres, ils compensent la pente et le dernier domine de haut la rue Saint Jean. Coté nord, on longe la magnifique maison des avocats dont la cour a été ouverte en place de la Basoche, puis c'est un bel alignement de maisons anciennes du 8 au 16 prolongées par les premières maisons du Chemin Neuf. Le 8 a un bel encadrement de porte. Le 14 a une porte et une allée incroyablement étroites, par comparaison, l'entrée du 16 paraît majestueuse. Le 10 et le 14 traboulent vers la rue du Bœuf à travers une cour dans laquelle on peut voir plusieurs styles d'escaliers.

Dédicace

  • Une bombarde était une sorte de hautbois. Une bombarde était surtout un canon, on voit toujours la plaque portant la bombarde, sur la façade du 10, ce bas relief est bien discret.

Histoire

  • Pendant le moyen-âge, et jusqu’en 1562, la rue de la Bombarde formait la limite nord du cloître Saint Jean, le long du rempart. Le rempart était ouvert par la porte Froc en prolongement de la rue Saint Jean. En 1290, il y avait bataille pour la juridiction des maisons collées au cloître.

  • La porte Froc était le point final des défilés organisés pour les entrées royales dans Lyon. Passé la porte Froc, les festivités populaires se terminaient et le roi entrait loger à l’archevêché. Cette porte a été décorée en arc de triomphe pour l'entrée du roi François 1er.

  • A l'issue d'un trajet commençant à la porte de Pierre Scize, obliquant place du Change, le défilé royal de l'entrée de Charles IX est entré par la porte ornée des devises du roi, piété et justice.

  • Le défilé de 1564 symbolisa le retour des catholiques au pouvoir après deux ans de domination protestante dont les destructions avaient éveillé des rancœurs féroces. Signe de cette tension, un édit interdisait de venir se masser dans les rues au passage du roi sous peine de mort alors que les entrées royales étaient traditionnellement jour de fête populaire.

  • En 1793, durant le siège de Lyon, les sections dont celle de Porte Froc représentaient la municipalité provisoire. La lecture de leur registre enseigne sur leurs préoccupations et sur l’organisation de leur vie quotidienne, approvisionnement en pain, recherche de personnel pour les tâches communes, lutte contre les incendies dus aux boulets rouges, nécessité d’assommer les chiens afin qu’ils ne mangent pas le peu de nourriture qu’il restait.

  • Le 25 août 1846, le sapeur Jean Louis Grange est mort lors d'un incendie rue de la Bombarde.

  • En 1847, on a trouvé une colonne romaine dans les fondations d’une maison.

  • La prix Nobel de la Paix 2003 Shirin Ebadi a été reçue à la cour d’appel le 5 décembre 2005, pour l’occasion, une rose a été crée en son nom.

Art et associations

  • Un souffleur de verre expose ses réalisations sinueuses.

Commerces et services

  • La cour d'appel a une entrée, elle a motivé le changement récent de direction de la rue afin de faciliter la dépose des prévenus.

  • La poste y a un bureau.

  • Une boutique vend des tableaux, une autre des articles d'artisanat.

  • Un salon de thé vend des bugnes même hors saison, il y a une terrasse de bar.

  • Le garage du palais est muré et a fini de réparer les voitures.

  • En 2014, le restaurant les Lyonnais avait de nombreuses devises sur sa vitrine, le magasin Nuanc avait une superbe poignée de porte gravée.

Septembre 2007

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue de la Bombarde

Rue de la Bombarde

La rue de la Bombarde part du quai Romain Rolland et monte jusqu'au bas du Chemin Neuf, à la jonction de la rue du Bœuf et de la rue Tramassac. En levant la tête, on voit la basilique de Fourvière.

30 autres entrées dans la même catégorie :