Rue Baraban

Rue Baraban

Situation

  • La rue Baraban débute dans le sixième, en prolongement de la rue Boutin de Villeurbanne, au croisement de la rue Germain. C'est la dernière à l'est de cet arrondissement. Elle passe dans le troisième après le cours Lafayette jusqu'à la place Rouget de l'Isle, sur l'avenue Félix Faure.

  • La circulation se fait dans les deux sens sur la partie large, et vers le nord aux extrémités avant le cours Lafayette et après la rue Charial. Le bus 34 y passe.

Architecture

  • Le premier alignement est dans le sixième, il est parfait coté ouest avec de petits immeubles de trois étages sans décoration. Le coté impair est moins uni avec quelques entrepôts. Sur le second, on peut voir un mur construit avec des pierres en façade et du mâchefer sur le flanc.

  • Elle fait un léger coude après le cours Lafayette, ce tronçon, le plus long est aussi le plus large, il est parfaitement rectiligne, les immeubles sont plus hauts, jusqu'à six étages, puis huit après la rue d'Aubigny. Ils sont variés en styles et en dates tout au long du 20e siècle.

  • La section après la rue Saint Sidoine est différente, avec la patinoire à l'ouest, on voit un long mur de béton avec des toits en triangle, en face, c'est un énorme immeuble de bureaux aux lignes verticales.

  • Le 71 est un immeuble récent aux balcons qui forment des vagues.

  • Après la rue Roposte, on longe la maternelle Mourguet, faite de deux ensembles de bâtiments bas.

  • Le croisement de la rue Pompidou laisse la place à un bouquet d'arbres face à un immeuble de verre sombre, celui de la rue Charial est occupé par un grand square.

  • Elle redevient étroite après la rue Charial avec deux alignements d'immeubles, plus bas coté ouest avec trois étages. C'est ici qu'il y a les bâtiments les plus intéressants. Le 112 a une belle porte de bois. Le 121 a une longue série d'arcades, c'est une ancienne maison de confection. Il y a une vierge dans une niche à l'angle de la rue Paul Bert. Le 139 à 143 a une série de six colonnes en avancée. Le 153 est curieux, construit en 2006, ses fenêtres sont joliment décorées de moulages.

Dédicace

  • En patois lyonnais, les Barabans sont les pissenlits. Il semble que le terme se soit mieux maintenu dans la Loire. L'étymologie latine de dens leonis ayant mieux favorisé le terme de dents de lion pour relever nos salades lyonnaises.

  • Les champs de Barabans ont été repoussés en dehors de la ville mais le nom est resté.

Histoire

  • C'est un ancien chemin, le chemin vicinal ordinaire n°16 qui a précédé l'urbanisation de la ville.

  • Au 18e siècle, un grand domaine agricole, la Corne de Cerf s'étendait d'ici à la Part Dieu et avait donné son nom au quartier.

  • A l'angle de la rue Pompidou, il y avait un lavoir alimenté par les eaux de la Rize.

  • Au 153, une plaque indique qu'il y avait une fabrique de boissellerie. Cet immeuble de 1883 faisait partie de la première génération lors de l'urbanisation de la rue Baraban. En 2006, on s'est inspiré de cette fabrique pour décorer le nouvel immeuble qui le remplace.

  • La patinoire a été ouverte en novembre 1970. Gwendael Peizerat qui vivait à proximité y a chaussé ses premiers patins. La patinoire devait être bonne, il a persévéré jusqu'à devenir champion du monde, puis champion olympique et il est resté dans le quartier pour monter une entreprise de contrôle d'équipements sportifs et ne pas s'éloigner de sa patinoire préférée.

Art et associations

  • Trois associations ont un établissement : la brèche, la confédération européenne des taxis et notre dame des sans abris. Les musulmans se réunissent dans une mosquée.

  • Un vendeur de guitares et une école de danse.

Commerces et services

  • Dorel gaz a été fondé en 1919, il voisine avec deux ébénistes, une quincaillerie, un vendeur de papier peint, un de téléphones, un de bricolage, un de décoration, un garage auto.

  • Trois restaurants, un snack et cinq bars.

  • Trois coiffeurs, deux instituts de beauté, un magasin de vêtements.

  • Dix professions médicales et une pharmacie.

  • Une agence d'intérim, j'ai compté treize sociétés plus une dizaine au 55.

Septembre 2007

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue Baraban

Rue Baraban

La rue Baraban débute dans le sixième, en prolongement de la rue Boutin de Villeurbanne, au croisement de la rue Germain. C'est la dernière à l'est de cet arrondissement. Elle passe dans le troisième après le cours Lafayette jusqu'à la place Rouget de l'Isle, sur l'avenue Félix Faure.

30 autres entrées dans la même catégorie :