Rue de la Garenne

Rue de la Garenne

 

 

Situation

  • La rue de la Garenne part de la rue Pierre Valdo, face à la rue Chazay, elle descend la colline jusqu'à l'avenue du Chater à Francheville, tout à l'ouest de Lyon, à la limite de Tassin.
  • La circulation se fait surtout en montée, elle est limitée aux riverains à la descente.

Architecture

  • La première partie est étroite entre deux murs qui ne laissent pas de place à un trottoir coté sud, les murs cachent des maisons individuelles, deux n'en sont qu'au creusement des fondations. Coté sud, elles sont dans des jardins, coté nord, certaines ont un mur sur la rue, la première est décorée d'une tête scellée sous le toit.
  • Elle s'élargit sur quelques mètres entre la cour de récréation de l'école West Point et les installations sportives du collège des Battières.
  • Du 19 au 21, on est en train de finir de construire un curieux alignement de maisons neuves couvertes de plaques de bois brun.
  • Avant la rupture de pente, on aperçoit les monts du Lyonnais, la rue passe entre des maisons individuelles dans de petits jardins, la plupart sont neuves, certaines sont regroupées par allées comme celle du 35. Le 34 jure par son entrée hors de proportions à casquette de béton.
  • La rue descend en un terrible raidillon de 24% au milieu de la végétation entre de grandes maisons individuelles.
  • Coté nord, du 60 au 74, une allée dessert un groupe de maisons disséminées dans le bois et un petit immeuble, résidence la Feuilleraie et clos des Châtaigniers. On voit un joli pavillon aux grandes ouvertures dans une clairière qui peut passer pour l'orangerie d'une ancienne propriété.
  • Coté sud, des maisons individuelles sont construites jusqu'à la rue de Bellissen, deux d'entre elles, presque neuves ont une architecture originale, l'une couverte de bois avec une rondeur rose, la seconde, asymétrique avec la face largement ouverte face à la pente avec une curieuse plaque de béton saillante.
  • Coté nord, le replat est occupé par un groupe d'immeubles neufs rendus anguleux par leurs nombreux balcons, ils forment une résidence sur deux plans derrière des grilles.
  • Coté sud, la partie après la rue de Bellissen est l'entrée d'un groupe de petits locaux bas abritant plusieurs entreprises sur la commune de Francheville.

Dédicace

  • Les Garennes désignaient tout le quartier.
  • Il y a une autre allée des Garennes de l'autre coté de la rue Joliot Curie sur la commune de Tassin.

Histoire

  • La rue de la Garenne est un ancien chemin, au 19e siècle, il desservait quelques maisons dans la campagne.
  • Elle se densifie terriblement en ce début de 21e siècle, mais comme ce sont surtout des maisons individuelles, elle devrait conserver encore longtemps un aspect verdoyant.

Art et associations

  • La maison d'accueil Paul Mercier se trouve au 32.

Commerces et services

  • L'école West Point enseigne en deux langues.
  • Le bus 65 circule avant la rue Eisenhower.

 

Novembre 2007

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue de la Garenne

Rue de la Garenne

La rue de la Garenne part de la rue Pierre Valdo, face à la rue Chazay, elle descend la colline jusqu'à l'avenue du Chater à Francheville, tout à l'ouest de Lyon, à la limite de Tassin.

30 autres entrées dans la même catégorie :