Rue Germain

Rue Germain





Situation


  • La rue Germain débute rue Béranger, contre la voie de chemin de fer par une courte partie privée, puis véritablement après l'avenue Thiers. Elle est orientée à l'est et entre à Villeurbanne après la rue Baraban au-delà de laquelle elle se prolonge par la rue Louis Becker.

  • La circulation se fait depuis Villeurbanne jusqu'à l'avenue Thiers.


Architecture


  • La première partie se fait entre deux flancs vitrés d'immeubles de bureaux construits vers l'an 2000.

  • Après l'avenue Thiers, une petite allée carrelée sous pergola mène à l'entrée d'un immeuble. On passe ensuite entre trois flancs d'immeubles des années 1970 et celui d'une école plus basse et en profondeur avec un petit terrain de sport derrière ses grilles. Le 8 et le 10 ont deux curieuses colonnes à deux balcons suspendus.

  • L'angle de la rue Bellecombe a une grande cour avec une vieille baraque en bois noir.

  • Ensuite, on passe entre des immeubles de toutes les périodes et tous les styles du 20e siècle, de un à huit étages.

  • Après la rue Sainte Geneviève, il y a un élargissement entre le mur des hospices civils et sa grande grille noire et deux immeubles en retrait de bouquets d'arbres.

  • Du 27 au 31, un édifice blanc est construit en retrait de trois entrées surmontées de croix, il fait un étage en longueur avec des pièces individuelles en dessus.

  • En face, au 34, une allée contourne une maison à entrées de briques et un square qui fait une promenade agréable sur un plancher. Elle ressort rue des Charmettes. De l'autre coté, un second square est équipé de jeux d'enfants et laisse voir d'anciens ateliers au cœur de l'îlot.

  • La dernière partie se fait entre deux alignements d'immeubles simples de trois à cinq étages du début du 20e siècle.


Dédicace


  • Au 19e siècle, il y avait un hameau dit maison Germain, encore isolé dans la campagne, derrière le fort des Brotteaux.

  • Marie Germain, son époux Félix Serre et leurs enfants Marie, Louise et Joseph ont été les fondateurs et les bienfaiteurs de la paroisse Notre Dame de Bellecombe. Une plaque de l'église en conserve la mémoire.

  • La rue Germain était aussi chemin vicinal ordinaire n°141.

  • Il ne faut pas la confondre avec la rue Henri Germain dans le second.

  • La famille Germain tient peut être le plus ancien commerce de Lyon. Emmanuel Germain tenait un négoce de soie sous Louis XIV, Auguste Germain exerce toujours rue Auguste Comte et a fait décorer l'ancienne boutique de la Grande Rue de la Guillotière.

  • En 1858, François Augustin Germain fut l'un des plus importants donateurs de l'hôpital de l'Antiquaille.


Histoire


  • La rue Germain traverse tout un quartier qui apparaît tracé sur un plan de 1880.

  • La partie à l'ouest de la rue de Bellecombe se trouvait dans l'emprise du fort des Brotteaux et a dû attendre le démantèlement de ce dernier pour être urbanisée.

  • En 2015, au 18, la menuiserie Labrousse doit laisser la place à un immeuble de logements.


Art et associations


  • Le comité départemental de la randonnée pédestre s'y réunit.

  • Les ingénieurs ont leur maison.

  • Shape pratique la danse.


Commerces et services


  • On y trouve un restaurant, un bar, une alimentation, un institut de beauté, un marchand de journaux, un de vin, une orfèvrerie, une menuiserie, une agence d'intérim, un magasin de photos et cinq sociétés.



Novembre 2007

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue Germain

Rue Germain

La rue Germain débute rue Béranger, contre la voie de chemin de fer par une courte partie privée, puis véritablement après l'avenue Thiers. Elle est orientée à l'est et entre à Villeurbanne après la rue Baraban au-delà de laquelle elle se prolonge par la rue Louis Becker.

30 autres entrées dans la même catégorie :