Rue de Marseille

Rue de Marseille

Situation

  • La rue de Marseille part de la place du Pont, au croisement de la rue Béchevelin et de la rue Passet pour se terminer rue Raoul Servant avant le pont de chemin de fer. Le boulevard Yves Farge débute presque en prolongement.

  • Vers le nord, on marche en direction du clip, vers le sud, on aperçoit la crête du mont Pilat quand le temps s'y prête.

  • Les voitures y circulent vers le sud, sur une voie en compagnie du tramway avant la rue de l'Université, sur deux voies ensuite.

Architecture

  • La première partie se fait entre deux alignements d'immeubles du 19e siècle, trois à cinq étages. Ce sont de solides immeubles de pierre, décorés pour certains avec des ferronneries et des balcons. On peut voir une belle porte au 8. Le 7 est lourdement décoré avec d'énormes balcons, il est signé, Dupin 1894.

  • Face à la rue de Bonald, on passe devant l'église Saint André qui a la forme d'une tour massive flanquée de deux entrées latérales.

  • Certains immeubles sont élégants comme le 19, les autres attendent le ravalement qui leur rendra leur beauté.

  • Le 34 est original, une grande maison de trois étages avec neuf petites fenêtres.

  • Elle change après la rue Salomon Reinach entre un immeuble massif, plaqué de métal cachant des voitures, avec un supermarché au rez de chaussée et le garage monumental de la concession Citroën au 35 avec ses deux tours rassemblées par sept immenses lignes horizontales au-dessus de l'immense hall d'exposition.

  • L'alignement reprend après la rue de l'Université, il n'y a plus d'unité, ni de dates, de toutes les périodes du 20e siècle, ni de style, ni de hauteur avec des immeubles des années 1950 montant jusqu'à sept étages et des ateliers bas. Au sud, les plus anciens ont été construit autour de 1900 comme le 86, le 67 ter est daté de 1923.

  • Le 39 ter est imposant avec un grand portail de fer. Les façades du 49 et 51 sont ornées de têtes, celles du 78 et 80 par des colonnes surplombantes.

  • L'alignement se termine coté ouest après la rue Jaboulay avec le rectorat, construit en retrait de grilles, composé de plusieurs volumes placés autour d'une cour.

  • Après la rue Grignard, on longe deux flancs à un étage réunis par le mur de l'école Berthelot puis les flancs des différents bâtiments de pierre du centre de la déportation.

  • Coté est, l'alignement se prolonge jusqu'après l'avenue Berthelot par une belle façade d'angle aux encadrements de fenêtres arrondis. Les deux derniers bâtiments sont bien individualisés autour de la rue Rognon, le premier récent, le second de l'université Cassin offrant un fronton arrondi.

Dédicace

  • La rue se trouve approximativement dans la direction de Marseille. Plus précisément, elle menait à la gare de Marseille.

  • En 1793, les Marseillais étaient alliés aux Lyonnais pour lutter contre l'oppression et la tyrannie.

  • Marseille est une ville de 800 000 habitants à 300 kilomètres au sud de Lyon. Tout comme Lyon, c'est la seconde ville de France, tout dépend de ce qu'on compte. C'est une ville vénérable, la plus ancienne du pays, elle existait déjà alors qu'il n'y avait que des villages à Vaise et à Condate. Cela en fait une ville comparable à Lyon bien que les gens y parlent le français différemment. Des choses similaires s'appellent autrement, Notre Dame de Fourvière s'appelle la Bonne Mère, l'OL s'appelle l'OM, la coinche devient la belote et on doit pouvoir trouver beaucoup d'autres exemples. Les Marseillais ont eu l'intelligence de ne pas détruire leur hôpital de la Charité mais n'ont pas eu le bon goût de s'installer au bord du Rhône.

  • C'est un Marseillais qui a dirigé les travaux de la rue de la République et du parc de la Tête d'Or.

Histoire

  • Aux temps antiques, on a enterré ici des romains comme en témoignent les vestiges d’un monument funéraire qui y ont été retrouvés en 1870.

  • En 1830, on prévoyait une large avenue en prolongement du cours de la Liberté.

  • A cet endroit se trouvait la lone Béchevelin. Le comblement fut entrepris à partir de 1862 jusqu'en 1867. Compte tenu des dates des autres constructions, le comblement a dû être achevé à cette date.

  • Le chantier de l’église Saint André aurait commencé en 1860, elle a été achevée en 1901.

  • François Lecot a ouvert un atelier mécanique au 89 en 1919. Il a été dans les pionniers de la course automobile, participant à un grand prix en 1924. Il s'est ensuite spécialisé dans les records d'endurance, réalisant 100 000 km en 111 jours en 1930 puis 400 000 km en 365 jours entre 1935 et 1936.

  • A la même époque, en 1932, la firme Citroën a ouvert l’impressionnante succursale, au n°35, elle assemblait alors des voitures. Le site traction avant lui consacre un article. Une plaque posée sur le bâtiment retrace l'activité des résistants parmi le personnel et rend hommage à ceux qui en sont morts.

Art et associations

  • Au 39 bis, la société de lecture de Lyon est active depuis 1862, elle cohabite avec six associations dans la maison des sociétés savantes.

  • L'église Saint André a la même ancienneté.

  • Terre des livres et rive gauche sont deux librairies, il y a aussi un disquaire.

  • AFIJ organise l'insertion des jeunes diplômés.

  • Handicap international a son siège dans l'enceinte du centre de la déportation.

  • D'abord radio pirate en 1981 rue Saint Michel, Radio Bellevue a émis ici de 1983 à 1985 avant de tenter des renaissances au Truck à Vénissieux puis comme web radio en 2017.

Commerces et services

  • Lavigne imprime les almanachs du facteur.

  • L'université professionnelle René Cassin réunit 17 écoles, beaucoup moins que le rectorat de Lyon.

  • Le comité départemental d'hygiène sociale, une crèche, un centre de santé et de vaccination, un opticien, une pharmacie, dix professions médicales.

  • La miroiterie Targe a été fondée en 1907, c'est la plus renommée de Lyon.

  • Neuf restaurants, cinq snacks, douze bars.

  • Cinq alimentations, un supermarché, une pâtisserie, une charcuterie, deux boulangeries.

  • Deux hôtels, un magasin de jouets, trois de décoration, quatre de téléphones, deux de meubles, quatre architectes, un artisan, deux fleuristes, un droguiste, deux agences immobilières.

  • Six magasins de vêtements, six coiffeurs, une parfumerie, un institut de beauté, un hammam, un tabac, deux bijouteries, trois pressings.

  • Deux banques, deux assurances, deux marchands de journaux.

  • Le parking Berthelot, deux auto écoles, deux garages auto et la concession Citroën.

  • Quatre agences de voyages, deux locations vidéo, six magasins d'informatique quatorze sociétés plus une dizaine au 50.

Novembre 2007

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue de Marseille

Rue de Marseille

La rue de Marseille part de la place du Pont, au croisement de la rue Béchevelin et de la rue Passet pour se terminer rue Raoul Servant avant le pont de chemin de fer. Le boulevard Yves Farge débute presque en prolongement.

30 autres entrées dans la même catégorie :