Rue du Premier Film

Rue du Premier Film

 

 

Situation

  • La rue du Premier Film est la première au sud du cours Albert Thomas, elle débute face au 18 bis rue Villon et se termine place Ambroise Courtois, face au kiosque à musique.
  • Elle croise la rue Villon et dessert la rue Gélibert.
  • Les voitures circulent des extrémités vers la rue Sisley.
  • Vers l'est on marche en direction de la tour de la recherche contre le cancer.

Architecture

  • Elle ouvre face à une barre d'immeuble de la rue Villon, entre deux flancs de maisons qui regardent de grands jardins protégés par leurs murs du coté sud. Coté nord, le 3 est la grosse maison de l'enfance, deux corps de bâtiments réunis par une galerie, curieusement défigurée par une grande bâche tendue.
  • Deux petits immeubles se font face, puis l'angle sud de la rue Sisley est occupé par une maison aux deux fenêtres arquées.
  • Le lycée enjambe la rue Gélibert par une galerie aérienne, le second bâtiment est imposant, la façade largement creusée par des surfaces en verre soutenue par des piliers et des colonnes. Le 20 est un joli immeuble bien symétrique de deux étages, puis des bâtiments bas autour d'une cour abritent le club de sport. Enfin, l'école Lumière va jusqu'à la place avec trois bâtiments réunis par deux préaux.
  • Coté nord, c'est l'ancien tènement Lumière avec un gymnase cubique entouré de terrains de sports, puis le fameux hangar du premier film, à la forme oblique, habillé de structures de fer et de verre.
  • On longe ensuite le grand jardin de la villa, le mur est couvert des plaques des cinéastes venus visiter l'institut et de la photo de la journée du centenaire.
  • La villa Lumière, construite en 1902 occupe l'angle nord avec la place, elle est spectaculaire par ses nombreux toits couverts de tuiles vernissées.

Dédicace

  • Cette rue s'appelait chemin Saint Victor.
  • La porte des usines Lumière ouvrait sur cette rue. En 1895, Louis Lumière y posa sa caméra et filma 50 secondes durant le Premier Film de l'histoire du cinéma : la sortie des usines Lumière.
  • L'invention a prospéré, 200 millions de billets de cinéma sont vendus chaque année en France, plusieurs milliards dans le monde. Les villes de Los Angeles et Bombay vivent en bonne partie du cinéma.

Histoire

  • En 1882, il y avait une chapellerie qui a été achetée par Antoine Lumière pour y monter une usine de plaques photographiques.
  • L'usine se développa jusqu'à devenir la seconde au monde.
  • En 1895 les fils d'Antoine y inventèrent le cinéma. On peut toujours se régaler devant leurs films projetés au musée.
  • Dès l'année suivante et jusqu'au début du siècle, Gabriel Veyre a fait le tour du monde sa caméra sur l'épaule pour en ramener les films magnifiques que l'on peut encore voir au musée.
  • En 1904, Auguste et Louis Lumière y inventèrent la photographie couleur. 100 ans après, ces photos sont toujours aussi belles et n'ont pas perdu leur couleur, on peut les admirer au musée du cinéma ainsi que leurs reproductions sur les grilles du jardin.
  • Les usines Lumière ont été détruites entre 1972 et 1978 à l'exception du hangar.
  • En 1983, l'institut Lumière a été créé.
  • L'un des membres de l'institut, Thierry Frémaux, qui avait fait ses premières armes à Radio Canut, rue Blandan, et à l'institut Lumière a servi le cinéma qui le lui a bien rendu, puisqu'il est devenu directeur artistique du festival de Cannes.
  • En 1992, le réalisateur Joseph Mankiewicz, s'extasia devant le musée Lumière. Depuis, l'institut Lumière a pris la coutume de consacrer une plaque à chaque réalisateur venant le visiter. On peut ainsi lire les noms d'une centaine d'entre eux sur le mur des cinéastes.
  • Le 19 mars 1995, cent ans jour pour jour après le premier film, l'institut invita 40 cinéastes du monde entier à fêter le centenaire du cinéma. Ils se firent filmer, sortant du hangar rejouant la première scène "la sortie des usines Lumière". A cette occasion, les archives municipales ont sorti un livre retraçant l'histoire du cinéma à Lyon.
  • Ce hangar, qui est classé monument historique, a été rénové et transformé en salle de cinéma en 1998.
  • Cet historique est développé sur les plaques informatives placées à proximité de l'entrée du musée.

Art et associations

  • Des films et des photos sont rassemblés dans le magnifique musée du cinéma.
  • Une salle de cinéma installée dans le hangar du premier film permet de voir avant premières et rétrospectives de films cultes.
  • Dans le sol du jardin, des plaques sont posées en remerciement pour les précurseurs du cinéma depuis la chambre noire de Léonard de Vinci jusqu'aux frères Lumière.
  • L'Institut Lumière coordonne l'ensemble et propose aussi une bibliothèque.

Commerces et services

  • Le club de sports 48.
  • La maison de l'enfance de Monplaisir.
  • Le lycée professionnel et le groupe scolaire Louis Lumière.

 

 

Janvier 2008

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue du Premier Film

Rue du Premier Film

La rue du Premier Film est la première au sud du cours Albert Thomas, elle débute face au 18 bis rue Villon et se termine place Ambroise Courtois, face au kiosque à musique.

30 autres entrées dans la même catégorie :