Rue Domer

Rue Domer

Situation

  • La rue Domer commence place Jean Macé, en jonction avec la rue Rochette et la rue Jaboulay. Elle part en diagonale vers le nord est pour se terminer sur la Grande Rue de la Guillotière, au niveau de la rue Sardou.

  • Les voitures circulent à partir de la rue Marc Bloch vers la place Jean Macé et sur deux voies vers l’est. Une piste cyclable la longe sur une partie.

Architecture

  • C’est une rue assez large, elle coupe les autres rues en travers, ce qui donne de nombreux angles originaux.

  • Le premier tronçon est composé de quatre façades, deux basses, deux et trois étages entre deux plus imposantes dans le style de 1900, six étages avec le dernier couvert d’ardoise. Elles font face à l’immeuble de la bibliothèque, achevé en 2008, une vaste façade de six étages, symétrique autour d’une magnifique ouverture ronde plaquée de bois et couronnée par une verrière qui donne un puits de lumière à la bibliothèque. Un banc à quatre assises métalliques permet de se rafraîchir les fesses en attendant l’ouverture.

  • Le croisement avec la rue Chevreul et la rue du Colombier forme une large place rendue plus vaste par le terrain de sport qui va jusqu’à la rue Jaboulay.

  • La rue reprend pour un court tronçon avec l’association d’handicapés, sur pilotis, aux ouvertures brunes et une petite maison de la MJC.

  • Après la rue Saint Lazare, le coté sud est occupé par un court flanc de pierres lourdement décoré.

  • Après la rue Marc Bloch, elle passe entre les deux ateliers de béton bas de Emile Maurin.

  • Après le rapprochement des rues Chevrier et Voiturier, elle revient dans une zone d’habitation plus haute, sept à neuf étages.

  • Au niveau de la rue de la Madeleine, on longe une maison à un étage et son terrain de boules coté nord, face à des immeubles.

  • Après la rue du Repos, les ateliers Paré font face à un immeuble à rangées de balcons, immeubles qui occupent les deux cotés après la rue Jacquier, derrière un jardin pour le coté sud.

  • Le croisement avec les rues Garibaldi et Tourville laisse encore un grand vide avec une rangée d’atelier coté nord.

  • La chaussée est moins large après la rue Garibaldi au profit de stationnement en épis sous une rangée de platanes, coté sud, après le mur du lycée, ce sont des immeubles neufs aux formes un peu complexes, arrondis, contreforts extérieurs, et deux surplombs. Le 66 laisse voir des jardins par son porche. L’alignement se termine par la véranda de l’architecte. Coté nord, des éléments bas laissent voir les balcons de plastique orange d’un immeuble de la rue Garibaldi, puis ce sont trois façades simples, le 67 est daté de 1902 qui entourent la maison à un étage de la boulangerie.

Dédicace

  • Antoine Jean Domer est né le 8 août 1833, 27, montée de la Grande Côte. Il a vécu Chemin Neuf puis rue de la Bourse. Il est mort quai de l'Archevêché le 1er juillet 1896. Joanny Domer est honoré comme peintre.

  • Domer a travaillé les dernières années de sa vie aux vitraux de Notre Dame de Fourvière sans pouvoir finir. Il était réputé pour ses plafonds, à la mairie, aux Célestins ou à la préfecture.

Histoire

  • Au milieu du 19e siècle, avant l’urbanisation du quartier, il y avait déjà deux rues sur ce tracé à l’est de la rue de la Madeleine.

  • La partie ouest qui était dans l’emprise du fort du Colombier a été tracée dans la première partie du 20e siècle.

  • La rue a été élargie pour l’automobile.

  • En 2017, plusieurs ateliers étaient tombés au profit d'immeubles plus hauts, tirant profit des angles pour obtenir des effets originaux renforcés par des matières variées.

Art et associations

  • La maison des jeunes et de la culture a une grande affiche annonçant de nombreuses activités.

  • ADAPT occupe un immeuble, ADAPEI a aussi une antenne.

  • L’association crématiste a été fondée en 1911.

  • Il y a des terrains de boules de basket et de handball deux stations vélo V.

Commerces et services

  • La bibliothèque du septième y a aménagé en 2008 sans s’éloigner de la place Jean Macé.

  • L’entreprise Emile Maurin occupe de grands ateliers, Paré est installé depuis 1884, il y a six autres sociétés.

  • Le lycée Saint Joseph va construire son unité de génie climatique.

  • Les autres commerces sont une banque, une agence d’intérim, deux assureurs, une boulangerie et un architecte.

Octobre 2008

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue Domer

Rue Domer

La rue Domer commence place Jean Macé, en jonction avec la rue Rochette et la rue Jaboulay. Elle part en diagonale vers le nord est pour se terminer sur la Grande Rue de la Guillotière, au niveau de la rue Sardou.

30 autres entrées dans la même catégorie :