Rue Malesherbes

Rue Malesherbes

Situation

  • La rue Malesherbes débute en prolongement de l'immeuble du consulat place d'Helvétie, à l'intersection de la rue Vaïsse. Elle part vers le sud jusqu'à la place Lyautey après laquelle elle est prolongée par la rue Pierre Corneille.

  • La circulation se fait des extrémités vers la rue Mouisset.

Architecture

  • Elle est bordée de solides immeubles dont une partie a été construite à la fin du 19e siècle et l'autre dans la première partie du 20e, ils ont de deux à huit étages, plus hauts et plus récents vers le nord.

  • Le n°9 détonne avec sa porte noire et sa belle tour d'angle surplombante.

  • Le n°19 daté de 1929 gagne aussi sur l'alignement par ses balcons fermés à colonnes.

  • Au n°21, une construction récente se fond dans le décor.

  • Au n°29, l'hôtel du gouverneur est plus bas avec des ouvertures arquées, des toits d'ardoise, un seul étage abritant les écuries et un portail ouvrant sur la cour.

  • Les immeubles jumeaux aux n°38 et 40 sont impressionnants par leurs têtes de lions qui se regardent de part et d'autre d'une coquille.

  • Au sud de la rue, plusieurs immeubles ont de belles portes de bois, n°25, 31, 33, 39, 42, 45.

Dédicace

  • Guillaume Chrétien de Lamoignon de Malesherbes est né à Paris le 6 décembre 1721.

  • Malesherbes était responsable de la censure royale sous Louis XV et XVI, c'est à lui que revient le mérite d'avoir laisser publier les auteurs du siècle des lumières, en particulier l'encyclopédie. Il a fait partie de l'Académie Française.

  • Il a été condamné à mort sous la révolution et exécuté le 22 avril 1794.

  • Malesherbes a entretenu une correspondance avec Bourgelat, fondateur de l'école vétérinaire à Lyon.

  • Malesherbes est une ville de six mille habitants dans le Loiret, à quatre cent cinquante kilomètres au nord de Lyon.

Histoire

  • La rue Malesherbes était prévue au plan Morand de 1766.

  • La partie sud a commencé à être construite au début du 19e siècle, la partie nord était terminée à la fin de ce même siècle, l'angle de la rue Sully est daté 1884.

  • Au nord, le terrain était bordé par le jardin d'hiver, c'était une vaste rotonde vitrée construite vers 1845 qui servait pour des spectacles.

Art et associations

  • Une galerie, l'Erablyon présente de la peinture, les cours Diot apprennent le théâtre aux enfants.

Commerces et services

  • La rue est à la limite du quartier commerçant, le nord étant plus consacré au logement, on y trouve :

  • Les billards Chevillote établis en 1860.

  • Treize avocats groupés dans trois cabinets.

  • Trois restaurants, un bar, quatre architectes, un peintre, un tapissier, trois magasins de vêtements, un coiffeur, un médecin, une imprimerie, un organisateur de séjours linguistiques et deux sociétés.

Mai 2006

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue Malesherbes

Rue Malesherbes

La rue Malesherbes débute en prolongement de l'immeuble du consulat place d'Helvétie, à l'intersection de la rue Vaïsse. Elle part vers le sud jusqu'à la place Lyautey après laquelle elle est prolongée par la rue Pierre Corneille.

30 autres entrées dans la même catégorie :