Rue Grôlée

Rue Grôlée

Situation

  • La rue Grôlée débute place des Cordeliers, entre le Monoprix et l'église Saint Bonaventure, elle traverse tout le quartier dont elle porte le nom et se termine rue Childebert.

  • Avec la rue Président Carnot, elle forme un plan en croix allongée qui ouvre des perspectives originales.

  • Vers le nord, on marche en direction du palais de la bourse, vers le sud, on aperçoit le dôme de l'Hôtel Dieu qui dépasse des immeubles de la rue Childebert.

Architecture

  • C'est une avenue assez large aux constructions impressionnantes, bien homogènes et très luxueusement décorées, elle mérite d'être sur le parcours d'une visite de la presqu'île.

  • Coté est, on longe d'abord le flanc ouest de Saint Bonaventure dont on voit une nef basse, austère, ouverte par des fenêtres grillagées et une petite porte avec une belle rose. La nef principale dépasse sur un second plan, ouverte par de plus petites fenêtres. Aux extrémités, le toit triangulaire avec ses pignons de pierres est un peu plus haut, de même que le grand clocher carré à l'arrière.

  • En face, la façade surplombante en verre sombre du nouveau magasin reflète les monuments environnants.

  • Ensuite, on passe entre deux façades typiques du quartier, celle qui suit le chevet de l'église est petite et assez simple, remarquable par sa courbe au croisement Carnot. Celle de l'ouest, aux 4 et 6 est impressionnante avec ses deux immenses entrées ornées de têtes englobant le premier étage. Les étages supérieurs sont soulignés par deux belles lignes de balcons à ferronnerie, enfin, l'étage de mansardes couvert d'ardoises est ouvert par une longue ligne de petites fenêtres.

  • La rue fait une légère courbe au très vaste croisement de la rue Président Carnot.

  • Le 5 ouvre face au croisement par une immense porte avec une belle tête et d'imposants supports de balcons. En face, l'autre angle sur la rue Carnot forme un bel arrondi couvert d'un dôme d'ardoises. Les angles des rues suivantes sont coupés avec un alignement d'immeubles semblables.

  • Coté pair à l'ouest, le dernier bloc diffère autour de la rue Stella, le 18 et le 20 est un survivant de la période précédente, celui d'avant aussi, orné de petites têtes sculptées. Si vous les aimez, il y en d'autres plus jolies sur la façade principale rue Stella.

  • Enfin, le n°22 était le dernier construit en 1930 par V Bonnetin avec sa façade étroite en surplomb de trois fenêtres.

Dédicace

  • La famille Grôlée était propriétaire du quartier à partir du 13e siècle.

  • En 1220, le sénéchal Jacques de Grôlée a vendu ses terrains aux moines Cordeliers ou il les a établi selon les versions.

  • En 1325, Jean ou Jacques de Groslée a été le fondateur de l'église Saint Bonaventure.

  • La famille de Grôlée qui venait de Bresse a fourni des chanoines au chapitre de Saint Jean.

  • En 1360, Jean de Grôlée a été envoyé en Angleterre pour libérer le roi Jean.

  • Imbert de Grôlée fut sénéchal de Lyon à partir de 1418. En 1423, Imbert de Grôlée a été mis à la tête d’une armée, contre le duc de Bourgogne qui voulait prendre la ville, de même en 1430 à Anthon contre le prince d’Orange de la maison de Bourgogne. Le 19 mars 1435 il était enterré aux Cordeliers. Il a mérité de la ville de Lyon, se faisant apprécier des lyonnais en ne spéculant pas sur le prix du blé quand son successeur entraîna une révolte populaire, la rebeyne de 1436.

  • Antoinette de Groslée a été sœur à l’abbaye Saint Pierre.

Histoire

  • La rue Grôlée était déjà tracée au moyen âge sous le nom de rue de la Blancherie dans un quartier de tanneurs.

  • En 1577, par précaution contre la peste, les étrangers ont été chassés de la rue Grolée.

  • Sous l'ancien régime, le long de Saint Bonaventure s'appelait rue Bon Rencontre, du nom d'un monastère établi au chevet de l'église.

  • En 1792, Bœuf, boulanger rue Grôlée a été mis en prison de Roanne pour avoir fait du mauvais pain, le 25 octobre, des émeutiers sont allés attaquer les prisonniers et Bœuf a été tué.

  • Le quartier, alors fait de ruelles serrées, une première fois touché autour de 1850 a été détruit pour être entièrement reconstruit de 1887 à 1894. Presque tout est resté en place.

  • Le 4 juillet 1974, Yves Marin Laflèche, propriétaire du Grand Hôtel et de plusieurs bars et boites de nuit, grand amateur de rencontres homosexuelles sortait de son hôtel dans la nuit, il n'est réapparu que le 3 décembre, mort, décomposé dans un bois de Pommiers, les trois suspects, ses employés ont bénéficié d’un non-lieu.

  • Jean Schnaebele passait pour le patron lyonnais des machines à sous clandestines, il est mort le 15 novembre 2005, de vieillesse, une exception dans son milieu.

  • En 2005, la ville a vendu les appartements qu'elle louait à ses amis à prix d'ami. L'acheteur, une société de semences s'est empressée de revendre chaque appartement en profitant de l'inflation touchant l'immobilier lyonnais. L'acquéreur a cherché à expulser les commerçants pour en faire un quartier du luxe. En 2011, les commerces sont vides. Le seul vendeur de vêtements de luxe, Zilli a été victime de deux cambriolages à la voiture bélier.

  • F. Rivet a consacré un livre à la transformation du quartier de 1887 à 1908.

  • Fin 2007, le chantier du Monoprix s'achève, il a laissé la rue en impasse quelques années pour raser l'immeuble du Grand Bazard et reconstruire le nouveau.

Art et associations

  • Le cinéma le Grôlée existe depuis 1907, il fait maintenant partie des CNP. Depuis 2013, il a été remplacé par le théâtre Comédie Odéon.

Commerces et services

  • En 1449, Jehan de Salin a été autorisé à pratiquer son métier de cordier dans la rue reliant le couvent des Cordeliers à l’hôtel de Grolée.

  • La plupart des commerces sont importants, mais il reste quelques pas de porte inutilisés.

  • La librairie Raconte moi la terre vend des livres en rapport avec les voyages et des cartes des pays du monde entier, on peut rêver devant les globes terrestres du bar qui est à l'étage.

  • Deux hôtels de luxe, le Carlton et le Grand hôtel avec son bel écusson doré se font face, les clients fortunés n'ont pas à aller très loin pour se régaler, l'un des deux restaurants, Le Bec vient d'obtenir sa seconde étoile au guide Michelin.

  • Le Luxembourg y a son consulat.

  • Radio Scoop, l'OL boutique.

  • Un bar, un supermarché, deux agences immobilières, trois de voyages une papeterie.

  • Deux magasins de vêtements, un horloger, un tabac, un coiffeur, deux banques.

  • Six médecins, cinq sociétés.

Novembre 2007

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Rue Grôlée

Rue Grôlée

La rue Grôlée débute place des Cordeliers, entre le Monoprix et l'église Saint Bonaventure, elle traverse tout le quartier dont elle porte le nom et se termine rue Childebert.

30 autres entrées dans la même catégorie :