Nouvelles entrées

  • Les Subsistances
    Les Subsistances

    Les Subsistances se trouvent sur le quai Saint Vincent en bord de Saône.

  • Cheval de Bronze
    Cheval de Bronze

    Il occupe le centre le la place Bellecour et dans une certaine mesure le...

  • Palais Saint Jean
    Palais Saint Jean

    Le palais Saint Jean se trouve à l'angle du quai Romain Rolland et de...

  • Musées Gadagne
    Musées Gadagne

    Le musée Gadagne se trouve dans le Vieux Lyon, à la jonction de la rue...

  • Musée d'art contemporain
    Musée d'art contemporain

    Le musée d'art contemporain se trouve dans la cité internationale, la...

Déjà vus

Pont de Lattre de Tassigny

Pont De Lattre de Tassigny





Situation


  • C'est un pont à vocation routière qui unit le tunnel de la Croix Rousse et l'axe nord sud à la rive gauche, et le quatrième au sixième arrondissement.

  • La circulation se fait dans les deux sens, sur trois voies d'est en ouest et deux puis trois voies dans l'autre sens. Le bus 36 y passe.

  • Le piéton est réduit à la portion congrue, il faut déjà qu'il réussisse à trouver l'accès qui s'avère, difficile, peu sur, voire dangereux, trottoirs étroits, rambarde trop basse pour vraiment protéger d'une chute dans le Rhône. Qu'est ce que vous attendez pour acheter une voiture, arriérés !

  • Si vous n'avez pas tenu compte de mon conseil, et que vous n'attendez pas l'ambulance, couché sur la chaussée, je vais quand même vous décrire ce qu'on peut voir accoudé à la rambarde.

  • Vers le sud, le Rhône file, magnifique, vers le pont Morand entre le quai de Serbie et les façades austères et classiques du quai Lassagne.

  • En amont, le Rhône arrive, impressionnant, du pont Churchill, on peut deviner sa courbure en suivant la ligne de crête du plateau de l'Ain depuis le hameau de la Boucle jusqu'au château d'eau de Rillieux.

  • A l'est, il faut admirer le superbe bloc de la maison isolée qui fait face au pont depuis le quai de Serbie.

  • A l'ouest, il faut lever les yeux sur la devise de la ville, la vigne, les façades des Fantasques et la villa Villemanzy.


Architecture


  • Deux paires de piles de béton habillées de pierres blanches sont plantées dans le fleuve. Il y a encore deux autres piles sur les berges du Rhône. Elles soutiennent un tablier en béton presque plat.

  • En rive droite, deux autres groupes de piles moins élégantes permettent le passage des voies rapides, deux bretelles en encorbellement rattachent le pont à l'axe nord sud. En dessous, elles laissent un espace étrange, à fleur d'eau, sous le béton qui laisse couler l'une des fontaines les plus étranges de Lyon.

  • Ce rôle de terrible noeud de circulation est la fierté revendiquée par la mairie Pradel sur la plaque qui retrace les noms des parties prenantes à la construction du pont.

  • En rive gauche, le pont est aussi rallongé pour pouvoir enjamber une voie sur berge, une piste cyclable et rejoindre la rue Duquesne.

  • La dédicace est sur la rive gauche en aval, le remerciement aux ingénieurs est en amont.


Dédicace


  • Jean de Lattre de Tassigny est né le 2 février 1889 à Mouilleron en Pareds en Vendée, il est mort à Paris le 11 janvier 1952, il est honoré comme maréchal de France.

  • Il a fait une brillante carrière militaire, dans les colonies et dans une éventuelle armée européenne.

  • Pendant la guerre de 1940, il est d'abord resté fidèle au régime de Pétain jusqu'à l'envahissement de la zone sud auquel il a donné l'ordre de résister. C'est ce qui l'a amené à Lyon, prisonnier au fort Montluc, il s'est ensuite évadé pour gagner l'Afrique du Nord. Une plaque lui est dédiée rue Hachette, sur le mur de la prison où il est resté enfermé du 8 décembre 1942 au 9 janvier 1943. Il est revenu à Lyon le 3 septembre 1944 en libérateur à la tête de la première armée française.

  • Il a ensuite mené son armée pour participer en dirigeant à la libération de la France jusqu'à Berlin où il représenta la France à la signature de l'acte de capitulation allemande le 9 mai 1945.

  • Il est aussi honoré par une rue et par un rond point.


Histoire


  • Ce pont a été ouvert à la circulation le 18 février 1958 pour que les voitures sortant du tunnel de la Croix Rousse ne perdent pas leur élan. On voit quelle était la priorité de l'époque puisque le Général de Gaulle n'est venu l'inaugurer que le 5 octobre. Au niveau des berges, il est daté 1956.

  • Il remplace le pont Vaïsse qui se trouvait en amont depuis 1855 ou 1864, encore avant, le pont Saint Clair avait été détruit par un moulin à la dérive à cause d'une crue le 29 juin 1854. Une plaque avec le portrait de Vaïsse reste sur le muret du quai, rive gauche, en amont.

  • En 1815 ou 1845, M Dupasquier a analysé la source minérale du quai Saint Clair, elle était ferrugineuse et conservait la même température en toute saison, le suintement qui rouille le béton en est l'héritière abandonnée.

  • Dans les années 1980, une grande manifestation en faveur de l'école libre avait étrangement choisi cet itinéraire pour se faire entendre.




Janvier 2005

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Pont de Lattre de Tassigny

Pont de Lattre de Tassigny

C'est un pont à vocation routière qui unit le tunnel de la Croix Rousse et l'axe nord sud à la rive gauche, et le quatrième au sixième arrondissement.

23 autres entrées dans la même catégorie :