Pont Gallieni

Pont Gallieni

Situation

  • Le pont Gallieni passe du second au septième arrondissement.

  • Deux voies puis trois vont vers l'est et l'avenue Berthelot, deux voies vont vers l'ouest, le centre d'échange de Perrache, le cours de Verdun en direction du pont Kitchener et de l'autoroute de Paris, le tramevet occupe deux voies.

  • En rive droite, le piéton y accède depuis le quai Perrache par un long passage souterrain et un petit jardin. Plusieurs passages aménagés sous la chaussée permettent de rejoindre le quai Gailleton.

  • En rive gauche, il enjambe le bas port promenade, un escalier est installé en amont pour le rejoindre.

  • Coté sud, la vue est barrée par le pont de chemin de fer. Coté nord, elle est très belle sur le pont de l'Université et les berges du Rhône où deux rangées d'arbres laissent dépasser les dômes de l'Hôtel Dieu, et ceux de l'Université.

  • Coté ouest, on voit le bloc blanc du centre d'échanges de Perrache et la colline de Saint Irénée avec son clocher carré.

Architecture

  • Deux piles habillées de pierres soutiennent un large tablier métallique vaguement arqué.

  • Une prolongation passe au-dessus du quai Gailleton creusé en trémie.

  • Le pont Gallieni est doublé cent mètres au sud par un pont de chemin de fer.

  • Une vilaine rambarde métallique protège le piéton.

  • Il est fait de six piles de pierre qui soutiennent des arches métalliques pour deux d'entre elles renforcées par du béton.

Dédicace

  • Joseph Gallieni est né le 24 avril 1849 à Saint Béat, il est mort à Versailles le 27 mai 1916.

  • Il a fait une glorieuse carrière militaire et coloniale, au Niger, au Tonkin et à Madagascar dont il fut gouverneur.

  • Il a été gouverneur général militaire de la région de Lyon de 1906 à 1908.
  • Il est devenu un héros en gagnant la bataille de la Marne en 1915, il est devenu ministre de la guerre avant de mourir de maladie, puis d'être nommé maréchal.

Histoire

  • Le premier pont était en fait double puisqu'en plus de traverser le Rhône, il fallait encore passer la lone Béchevelin qui subsista jusqu'en 1871. Ces ponts ont été terminés en 1847 par la compagnie Seguin qui ainsi pouvait faire payer la traversée depuis Choulans sur la rive droite de la Saône jusqu'au cours du midi sur la rive gauche du Rhône.

  • La violence du courant l'affaiblit très vite et il a été remplacé avant la fin du siècle.

  • En 1944, l'armée allemande n'eut pas de mal à l'écrouler, un bombardement allié préparant la libération de Lyon l'avait déjà touché. Il s'appelait alors pont du midi.

  • Le pont actuel fut construit en 1965.

  • En l'an 2000 on y a fait passer les deux premières lignes du nouveau tramway. A la fin du 19e siècle, Lyon était parcourue par de nombreuses lignes, l'un des premiers films Lumière en immortalise un en 1895, il était tiré par un cheval. A cette époque, les chevaux ont été remplacés par des ballons de vapeur comme à Montchat ou des lignes électriques le plus souvent. Pour préserver le pont de la laideur des câbles, l'alimentation passait dans le sol.

Décembre 2005

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Pont Gallieni

Pont Gallieni

Le pont Gallieni passe du second au septième arrondissement.

23 autres entrées dans la même catégorie :