Pont d'Ainay

Pont d’Ainay

Situation

  • Il n’en existe plus que les culées qui se trouvent sur les quais Joffre et Fulchiron.

Architecture

  • Rive gauche, il reste deux pylônes visibles du bas port.

Dédicace

  • Pour les gens de la rive droite, il permettait de rejoindre le quartier d’Ainay sur la presqu’île.

  • Il s'est aussi appelé pour Carron.

Histoire

  • Avant le pont, des chaînes fermaient l’accès à la ville par la Saône.

  • Lors de la peste de 1564, les ordures devaient être jetées à la Saône après la chaîne.

  • Un premier pont a été construit en 1749.

  • Jusqu'à l'avènement de la marine à vapeur, les bateaux remontaient la Saône par la force animale. Avant l'ouverture des quais le chemin de halage était coupé entre Ainay et Serin, aussi, une compagnie d'hommes, les modères prenaient le relais pour la traversée de Lyon. Guy Valarcher leur a consacré un article.

  • Le dernier pont a été construit en 1899, la plaque portant le nom des ingénieurs est toujours présente bien qu’à moitié cachée par la rambarde du quai Joffre.

  • Il a été écroulé le 3 septembre 1944.

  • Vers 2013, avec l'opération rives de Saône, Tadashi Kawamata a installé un belvédère sur la culée rive gauche.

  • Le 2 juillet 2014, on a posé une plaque en contrebas pour commémorer le passage de Thomas Jefferson en 1787, venu admirer la Saône depuis ce pont alors en bois.

Art et associations

  • Franck Liogys lui a consacré un roman "le fantôme du pont d'Ainay".

Novembre 2004

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Pont d'Ainay

Pont d'Ainay

Il n’en existe plus que les culées qui se trouvent sur les quais Joffre et Fulchiron.

23 autres entrées dans la même catégorie :