Quai André Lassagne

Quai André Lassagne

Situation

  • Le quai Lassagne se trouve dans le premier arrondissement, c'est le second de la rive droite du Rhône en partant du nord, après le cours d'Herbouville et la place Chazette.

  • La circulation est terrible, quatre voies vers le nord dont deux sortent d'une trémie, elle se distribue sur trois flux, vers le tunnel de la Croix Rousse, le pont de Lattre et la poursuite en trémie du quai vers Saint Clair puis le périphérique nord.

  • Cinq voies partent vers le sud, en sortie du tunnel, d'une trémie et en arrivée de la rue Violi. Une voie permet le demi-tour pour aller chercher le périphérique.

Architecture

  • Elle se caractérise par son unité de style, une grande rigueur classique, austère, mais impressionnante avec de quatre à six très hauts étages. On peut y remarquer la belle porte du 10, des balcons et guirlandes de pierre.

  • De nombreuses allées traboulent avec la rue Royale, le 3 est particulièrement ouvragé avec des colonnades et des têtes tristes avec un beau vitrail dans l'allée.

  • Au 14, il y a un puits et un petit pont qui traverse la cour.

  • Comme le quai est large, il y a eu la place d'y planter trois rangées d'arbres.

Dédicace

  • On est ici sur l'ancien quai Saint Clair, du nom du quartier qui se situe juste au nord, il en reste une plaque à l'angle de la place Tolozan.

  • Après la guerre, on a voulu honorer André Lassagne, héros de la résistance puis sénateur du Rhône. André Lassagne est né à Lyon le 23 avril 1911, il y est mort le 4 avril 1953.

  • Il a été l'inspecteur général de l'armée secrète en zone sud.

  • André Lassagne a été candidat à la mairie de Lyon contre l'inamovible Edouard Herriot. Il a été conseiller municipal et conseiller général du Rhône. Parlementaire, il s'est surtout occupé d'éducation nationale et des relations franco italiennes après avoir été professeur d'italien au lycée du Parc et à Rome.

  • Une plaque l'unit à Jean Moulin place Tolozan. Il avait été arrêté avec lui à Caluire le 21 juin 1943.

Histoire

  • Durant des millénaires, le Rhône est venu prendre un léger virage en appui sur la colline de la Croix Rousse.

  • Les cendres des martyrs de 177 auraient été dispersées dans le Rhône à proximité.

  • En 1518, on a trouvé une inscription romaine en creusant les fondations du boulevard Saint Clair. En 1531, on en a trouvé une autre près de la chapelle Saint Clair.

  • On a remblayé le terrain en 1741 ou de 1749 à 1761, quand Soufflot a construit le quartier Royale. A cette époque il s'agissait d'une île séparée de la Croix Rousse par un bras du Rhône. Les façades qui existent toujours ont été construites dans la foulée dans les années qui ont suivi pour y loger la grande bourgeoisie de Lyon.

  • Ce quai a permis le passage le long du Rhône et de rejoindre la route de Genève depuis Lyon sans passer par la montée Saint Sébastien.

  • Un port Saint Clair a existé en face de la place Croix Paquet jusqu'à la construction du quai terminé en 1830. Des arbres ont été ajoutés l'année suivante. A cette époque, Prosper Enfantin qui était directeur des chemins de fers PLM a été l'animateur lyonnais du mouvement de Saint Simon, il vivait au port Saint Clair. Les Saint Simoniens se réunissaient à Perrache où ils effrayaient par leurs accoutrements, leur air béat et leurs théories qui prêchaient l'égalité homme, femme, l'abolition de la propriété privée et de l'héritage.

  • On l'a remonté à son niveau actuel après l'inondation de 1856.

  • Une grande brasserie de bière y a prospéré des années.

  • Ce quai et ces façades ont fait l'admiration de tous les voyageurs, passant pour le plus beau d'Europe jusqu'au milieu du 20e siècle où trois opérations sont venues lui retirer une partie de sa grandeur et la quasi-totalité de son agrément de promenade.

  • L'arrivée de l'axe nord sud, puis sa jonction avec le tunnel de la Croix Rousse détruisant toute la continuité avec le quai d'Herbouville avaient déjà fait des dégâts, dégâts amplifiés par l'ajout de la bretelle du pont de Lattre en gagnant encore sur le fleuve.

Art et associations

  • Une association et des éditions sont réunies sous le nom de Juris.

  • Une plaque au 9 signale la maison natale du peintre Alphonse Stengelin 1852-1938.

  • Il y a plusieurs écoles de musique, Top Music, l'institut Suzuki qui ne produit donc pas de musique que par les pots d'échappement mais aussi par des violonistes. Augagneur et Bergeron leur produisent des archets.

  • Arfis fait de la recherche en images et sons.

Commerces et services

  • Il y a quelques commerces et huit sociétés dont les tissages de la Bièvre et une agence de publicité et de presse.

  • Une boutique Kiloutou, une entreprise d'électricité, une autre de chauffage.

  • Deux architectes.

  • Une clinique capillaire.

  • Un avocat.

  • Un garage auto qui vend aussi de l'essence.

  • Quatre médecins et deux kinésithérapeutes.

  • Un magasin de location vidéo.

Mars 2005

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Quai André Lassagne

Quai André Lassagne

Le quai Lassagne se trouve dans le premier arrondissement, c'est le second de la rive droite du Rhône en partant du nord, après le cours d'Herbouville et la place Chazette.

30 autres entrées dans la même catégorie :