Quai Tilsitt

Quai Tilsitt

Situation

  • Le quai Tilsitt se trouve en rive gauche de la Saône, en aval du quai des Célestins et en amont du quai Joffre. Il est borné au nord par la rue Chambonnet et au sud par la place Janmot. Il débute au nord par le pont Tilsitt, rebaptisé Bonaparte et se termine au sud au niveau du pont d'Ainay qui a disparu.

  • La circulation se fait sur trois voies vers le sud dont une réservée aux bus, attention en regardant les façades, ils passent vite et près.

  • Le quai est bordé d'un bas port en ras de Saône planté d'arbres qui fait une agréable promenade que l'on peut poursuivre jusqu'au confluent. Vers le nord, on est malheureusement bloqué par les parkings. La vue est belle sur la Saône, Saint Georges et la passerelle ainsi que sur la colline de Fourvière.

Architecture

  • Avant la rue Saint Exupéry, c'est un alignement de façades austères, assez variées dans les styles et dans les hauteurs, de quatre à cinq étages. Certains sont en contrebas de quelques marches, signe d'une antériorité par rapport à la dernière hausse du quai. Le n°9 est le plus décoré avec sa porte verte aux lions et des motifs sculptés dans les chapiteaux. Une belle vierge occupe l'angle.

  • L'alignement suivant, avant la rue Sala est plus imposant, car plus régulier et les façades plus élégantes autour de la synagogue.

  • La synagogue au n°13 a été construite en style néo-byzantin de 1863 à 1864, la façade est assez chargée avec des petites fenêtres à colonnes.

  • La façade du n°14 est faite de grandes pierres rosées, les fenêtres sont immenses avec les sculptures du premier étage représentant des têtes de femmes. Tout comme le n°15, il ouvre par une belle porte de bois.

  • Le quai fait un coude vers l'est avant la rue Bizolon, on peut y remarquer le compas de l'architecte A. Louvier 1857, puis une seule façade sépare cette rue de la rue Drevet avec une petite placette devant. Il présente ensuite un dernier alignement jusqu'à la rue Borel, ce sont de belles façades de pierre avec de larges balcons de fer, sans pas de porte commercial pour la plupart. Une double rangée de platanes leur donne de l'ombre, ainsi qu'aux voitures parquées dessous.

  • Un bel immeuble isolé termine le quai, il possède de beaux balcons saillants et surtout une magnifique porte à l'encadrement richement sculpté.

  • Le lien avec le quai Joffre se fait par le petit espace du square Janmot.

Dédicace

  • Ce quai commémore la paix signée à Tilsitt sur le Niémen entre le Tsar de Russie Alexandre premier et Napoléon en 1807, le 7 juillet et deux jours après avec la Prusse, juste à la date à laquelle le pont, lui aussi nommé Tilsitt prenait appui au nord du quai.

  • La ville hésite sur le nombre de t à inscrire à la fin du nom.

  • Tilsit est une ville de quarante mille habitants et s'appelle maintenant Sovetsk. Elle se trouve dans l'enclave Russe de Kaliningrad près de la Baltique quelque deux mille kilomètres au nord est de Lyon.

  • Auparavant, on était quai de l'Arsenal.

Histoire

  • Une inscription latine gravée trouvée à l'Arsenal indique que Marie et Eugénie sont mortes à la même période, l'une à 18 ans l'autre à 100 ans sous le consulat de Justin au 6e siècle.

  • L'arsenal du quai Tilsitt (vers l'emplacement de la synagogue)avait été construit sous François Premier en 1536, puis reconstruit au 18e siècle.

  • On a tiré au canon depuis l'arsenal pour saluer l'entrée du roi Henri III dans la ville le 6 septembre 1574, plusieurs feux de joie furent allumés et toutes les cloches de la ville mises en branle.

  • L'arsenal a été pillé le 7 février 1790, les Lyonnais ont emporté quinze mille fusils. Le 19 février 1793, les sections révolutionnaires ont pris à nouveau le contrôle de l'arsenal. C'est encore autour de l'arsenal que se sont cristallisées les journées du 29 mai 1793 au cours desquelles les Lyonnais ont renversé les représentants du pouvoir central. Les corps constitués se sont réunis à l'Arsenal durant les journées qui ont suivi le 29 mai 1793. Le 23 ou le 25 août de la même année, l'arsenal explosait, détruisant une bonne partie du quartier.

  • A partir du 18e et jusqu'au milieu du 20e siècle de nombreuses bêches, sortes de bateaux piscine, permettaient aux Lyonnais de se baigner tout au long des quais de Saône.

  • Jusqu'aux travaux de Perrache, le confluent se faisait au sud de ce quai.

  • Au début du 19e siècle on commença les travaux visant à prolonger le quai puis on aménagea les murs que nous connaissons en 1842.

  • Le 23 mars 2012, on a inauguré la navette fluviale menant du centre ville au nouveau centre commercial du confluent.

Art et associations

  • La société Saint Vincent de Paul a son association Ozanam.

  • La galerie Saint Rémy présente de la peinture.

Commerces et services

  • Le consulat de la république du Congo se trouve au n°25.

  • Les écoles Peyrefitte, Carole et passion beauté ont plusieurs établissements dans tout le quartier, enseignant les disciplines esthétiques, la pause cigarette se fait sur le trottoir. Elles voisinent la fédération européenne des écoles, une école de musique et une de soutien scolaire.

  • Un garage auto propose aussi des stationnements et de l'essence.

  • On trouve un magasin de meubles et un de décoration.

  • La librairie chrétienne CLC.

  • Un médecin, une agence d'intérim, six sociétés.

Novembre 2006

Publié le
Dernière mise à jour :
Auteur :
Publié par : ruesdelyon.nethttp://www.ruesdelyon.net/img/rue-de-lyon-logo-1476775263.jpg

Avis

Donnez votre avis

Quai Tilsitt

Quai Tilsitt

Le quai Tilsitt se trouve en rive gauche de la Saône, en aval du quai des Célestins et en amont du quai Joffre. Il est borné au nord par la rue Chambonnet et au sud par la place Janmot. Il débute au nord par le pont Tilsitt, rebaptisé Bonaparte et se termine au sud au niveau du pont d'Ainay qui a disparu.

30 autres entrées dans la même catégorie :